Menu
  Infos pratiques Flux RSS Facebook

Focus sur une œuvre

- +
Barry Flanagan Rack 1967-1968
Informations techniques de l’œuvre

15 éléments en toile de jute superposés et disposés sur armature métallique

Toile de jute, polystyrène, armature en métal
307 x 175 x 76 cm
Armature en métal : 72,5 x 53 x 46
Dimensions variables des éléments en toile de jute (longueur : 307 cm)

Inv. : 1992.20

Photo : Cédrick Eymenier

Analyse de l’œuvre

Barry Flanagan a fait parti du renouveau de la sculpture anglaise dans les années soixante.

 En 1968 Barry Flanagan expose à la Rowan Gallery à Londres un ensemble d’œuvres: Bundle, Heap, Pile et Stack, en rupture avec les sculptures aux formes modernistes des artistes anglais Henry Moore et Caro.

Rack est exposée dans cette galerie londonienne qui est constituée d’un empilement de quinze longs boudins de tissu ocre, orangé, lie-de-vin, vert olive et bleu ardoise, disposés en travers d’une structure métallique, quatre pieds d’un tabouret renversé, qui les retient en leur centre.

Pour chacune de ces œuvres de Barry Flanagan, le titre désigne à la fois une action et son résultat, avec, dans le cas de la dernière, une ambiguïté supplémentaire, puisque Rack signifie à la fois « tomber en morceaux » ou « aller à vauleau » et, rappelle Bernard Blistène, « ruine » ou « léger nuage ».

La sculpture révèle l’attention portée aux qualités propres de matériaux pauvres et leur potentiel dans l’espace (le mou et ses formes).

« En sculpture, déclare Flanagan, il faut que les faits soient physiquement parlants. »

 Cette œuvre vient faire l’objet d’une restauration pour les tissus percés à certains endroits par le frottement de morceaux de polystyrène de formes cubiques contenus à l’intérieur des sacs. L’intérieur de chaque boudin à été doublé d’un tissu pour éviter frottements et déchirures. Les couleurs de certaines toiles de jute ont été ravivées avec un voile de gaze coloré qui les enveloppe. Les liens à chaque extrémité ont été remplacés.