Menu
  Infos pratiques Flux RSS Facebook

Focus sur une œuvre

- +
Ugo RONDINONE Sunrise East, October 2005
Informations techniques de l’œuvre

Bronze coulé, peinture métallisée de voiture, socle en béton

200 x 160 x 100 cm

Acquis avec l’aide du FRAM en 2015

Analyse de l’œuvre

Sunrise East, October fait partie d’un ensemble de figures énigmatiques représentant chacune un mois de l’année dans une évocation du cycle des saisons, de l’éternel retour du même et de l’inexorable passage du temps. Leurs expressions intriguent, leur monumentalité met à distance. Elles poursuivent la série des masques dans lesquels on devine la présence de l’artiste sous les traits d’un clown désenchanté ou, dans la série de photographies I don’t live here anymore, de multiples personnages.

Ces figures totémiques semblent surgir d’un rêve d’enfant ou d’une civilisation à jamais disparue. A la fois grotesques et sublimes, elles proviennent de sources aussi diverses que les masques de civilisations extra-occidentales ou encore les déguisements festifs pour le carnaval. Elles surgissent aussi de l’histoire de l’art en évoquant le Surréalisme ou les recherches plastiques de Picasso.

Pour Rondinone « l’art a la capacité d’organiser l’espace qui est une perpétuelle accumulation de temps et de langage qui se cristallise dans l’immobilité de l’image ». A la majesté des héros mythologiques ou historiques de la statuaire classique elles présentent leur bonhomie et leur aspect énigmatique. Elles ne racontent rien mais font appel à notre imaginaire et aux souvenirs d’enfance joyeux ou terrifiants. La référence aux saisons au-delà de l’histoire nous place dans le cycle de la nature et du temps qui passe.

Les fortes empreintes des doigts de l’artiste donnent l’illusion que ce personnage est couvert d’une toison.

Le socle moulé en béton garde fidèlement les traces du coffrage en bois.

 

Biographie de l’auteur

Ugo Rondinone est né en 1964 à Brunnen en Suisse.

Ugo Rondinone a été présent en France en tant que commissaire d’exposition au Palais de Tokyo avec The Third Mind  en 2007 et I Love John Giorno en 2015 puis a présenté Sunrise East au Jardin des Tuileries dans le cadre du Festival d’Automne en 2009. L’exposition à Carré d’Art est son premier grand projet en France après des expositions au Rockbund Art Museum de Shangaï ou l’Art Institute de Chicago.