Menu
  Infos pratiques Flux RSS Facebook

Focus sur une œuvre

- +
Dahn VO We the People - Détail E8 2011
Informations techniques de l’œuvre

Ensemble de 3 sculptures d’après la Statue de la Liberté de Bartoldi. Reproduction d’un pli de la robe de la statue de La Liberté (répertorié en B5.1) à l’échelle 1.1- Cuivre martelé, soudé et riveté. 202 x 272 x 80 cm
Inv: 2013 - 0183

Photo : D. Huguenin

Analyse de l’œuvre

Les œuvres de Danh Vo sont imprégnées de force politique. Sans être directes et frontales, elles interrogent les rapports de pouvoir qui sous-tendent les sociétés libérales, les règles qui les régissent et la fragilité de l’idée d’Etat-nation. Elles révèlent la complexité des échanges entre les peuples dans le contexte de la décolonisation. Le travail de l’artiste se construit autour de la circulation des valeurs, qu’elles soient matérielles, économiques, symboliques ou spirituelles.

Le titre de cette œuvre emblématique de l’artiste est constitué des trois mots de La Constitution américaine de 1787. Cette sculpture est réalisée à l’échelle 1 d’après la statue de la Liberté de Frédéric Auguste Bartoldi inaugurée en 1886 à New York pour célébrer le centenaire de La Déclaration de l’Indépendance en 1776. La structure est creuse et se présente comme une fine coquille de cuivre repoussé de 3 mm d’épaisseur et tenue par une armature métallique. L’œuvre a été réalisée sans que l’artiste l’ait visitée auparavant dans des ateliers de fonderie à Shangaï selon les mêmes méthodes que celles utilisées au XIXème siècle. Cette œuvre est montrée de façon fragmentaire dans différents endroits du monde depuis 2011. Compte tenu de son histoire familiale, le choix de ce symbole n’est pas neutre. La famille de Danh Vo a fuit le Vietnam en 1979 sur une embarcation construite par son père, espérant rejoindre les Etats-Unis. Détournée de sa destination originelle, la famille se fixe au Danemark où elle vit depuis. Emblématique dans l’histoire de l’artiste, cette œuvre l’est aussi dans l’imaginaire collectif, comme symbole de la liberté et de l’indépendance pour les immigrés à leur arrivée à New York, et comme allégorie du monde libre, dans un cadre de référence bien délimité, celui de la culture occidentale. En la présentant morcelée, Danh Vo suggère une nouvelle interprétation: laissons-la voyager, se déployer, être une masse fluide qui se modifie au gré des lieux où elle est exposée... « Je considère cette oeuvre comme l’éventail de tout ce à quoi on peut prétendre en termes de liberté ».

Biographie de l’auteur

Danh Vo est né à Saïgon au Vietnam en 1975. Il vit et travaille à Berlin. Il a fait des études à l’Académie Royale des Beaux-Arts du Danemark puis à Frankfort en Allemagne.
En 2013, il a exposé à la Biennale de Venise et au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris.