Menu
  Infos pratiques Flux RSS

Agenda

Performance

“The Ear That Hears Me”

Tarik Kiswanson
07.07.2021
Thèmes Exposition temporaire
Publics Tous publics
Lieu Dans l’exposition Tarik Kiswanson
Horaires de 15h à 16h30
Tarifs Compris dans le prix d’entrée

The Ear That Hears Me, 2017

La performance de Tarik Kiswanson The Ear That Hears Me (2017) est une activation de ses sculptures monumentales Father Forms (2017) et Vestibules (2016) : filiformes et semblables à des cocons, celles-ci se composent de minces bandes de métal polies jusqu’à les rendre réfléchissantes. The Ear That Hears Me est l’une des premières performances que réalise l’artiste avec des préadolescents et prend pour point de départ les sensations visuelles et perceptives de l’enfance. Deux performeurs errent entre les sculptures, comme engagés dans une dérive migratoire entre leurs nids, tout en récitant des poèmes traitant du passage à l’âge adulte, des sentiments d’appartenance et de la condition humaine. A travers l’interaction entre les écrits, les sculptures et les performeurs, l’extrême proximité se transforme en transcendance.

Par leur activation performée, les Father Forms deviennent les portes d’entrée et les vaisseaux à même d’introduire à une expérience de la transe. Lorsqu’ils pénètrent l’une des sculptures, les performeurs s’éprouvent démultipliés, leur présence gommée et disloquée en de multiples réflexions. Cette sensation est encore amplifiée par la dimension sonore essentielle à la pièce ; une expérience qui enveloppe le corps entier. Mises en rotation, ces structures s’ouvrent à la manière des jupes des derviches tourneurs soufis en pleine méditation. Évocatrices et quasi-hermaphrodites, les formes de ces vaisseaux ciselés brouillent les frontières établies entre intérieur et extérieur, ouverture et clôture, individuel et collectif, offrant alors un cadre instable propice au décentrement.